Нести мир в сознание мужчин и женщин

La qualité de l'eau dans le cadre de la GIRE

La crise liée à la pollution de l’eau exerce des pressions économiques et sociales partout dans le monde et le phénomène s’est aggravé avec les fréquentes périodes de sécheresse accompagnées de pénurie d’eau, et les inondations accompagnées d’un excès d’eau. La pollution de l’eau est également due à une mauvaise gestion des eaux usées, à des investissements insuffisants, à une distribution inéquitable de l’eau, à la déforestation rampante et à une explosion importante de la population, ce qui s’ajoute à la récurrente vague de sécheresses et d’inondations. Il faudrait donc intégrer la gestion qualitative des eaux superficielles et des eaux souterraines à la gestion quantitative dans la mise en œuvre de la GIRE ainsi que dans les cadres de planification et de gestion aux niveaux local, national et transfrontier. L’objet de cet axe d’étude est donc d’améliorer la connaissance et la compréhension de ce que représente la qualité des ressources en eau de la planète pour le bien-être de l’humanité, et de mettre en place des systèmes d’autorisation et d’application des règles en matière de pollution de l’eau afin d’assurer la durabilité et de résoudre les problèmes de qualité et de pollution de l’eau.
 
Par ailleurs, dans le cadre de la GIRE, une gestion efficace de la qualité de l’eau et de la lutte contre la pollution exige un environnement favorable sous la forme de cadres politiques, juridiques et institutionnels. Une législation appropriée relative à l’eau et à l’environnement et les réglementations qui l’accompagnent, par exemple sur la réglementation de l’évacuation des eaux usées et sur l’évaluation des effets environnementaux sont des instruments juridiques et réglementaires essentiels pour régir la distribution de l’eau, l’évaluation environnementale, la lutte contre la pollution et les principales activités de gestion des ressources en eau. Par conséquent, l’objet de cet axe d’étude est aussi de consolider les cadres juridiques, politiques et institutionnels nécessaires à la gestion de la qualité de l’eau, et de renforcer les capacités institutionnelles et humaines dans le domaine de la gestion de la qualité et de la lutte contre la pollution de l’eau.
 
Objectifs spécifiques
  • Améliorer la connaissance et la compréhension de ce que représente la qualité des ressources en eau de la planète pour le bien-être de l’humanité en surveillant et en évaluant la qualité de ces ressources, en renforçant la base de connaissances et en développant la gestion et le partage des données.
  • Évaluer l’actuelle base de connaissances et les informations relatives à la qualité de l’eau pour définir des priorités en matière de gestion.
  • Intégrer la gestion qualitative-quantitative et la prise de décisions fondées sur des données scientifiques.
  • Améliorer la mise en place des systèmes d’autorisation et d’application des règles en matière de pollution de l’eau afin d’assurer la durabilité, en élaborant des réglementations, des lignes directrices et des normes relatives à la qualité de l’eau, en favorisant leur mise en œuvre et en les appliquant plus rigoureusement.
  • Renforcer les cadres juridiques, politiques et institutionnels en vue d’une meilleure gestion de la qualité de l’eau.
  • Renforcer les capacités institutionnelles et humaines en matière de gestion de la qualité et de lutte contre la pollution de l’eau (développer la coopération scientifique et technique).